Coin Lecture [>French inside<]

The Lost Library .... en français!
User avatar
absinthe
ambassador
ambassador
Posts: 7163
Joined: Wed 29 Oct, 2003 16:19
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby absinthe » Sun 17 May, 2009 22:18

Le résumé du bouquin présenté par snake m'a rappelé un polar issu de la collection étranger 10.18 que j'avais beaucoup apprécié
SHIRKER de Chad TAYLOR

La 4ème de couv :
Tout allait plutôt bien dans la vie d'Ellerslie Penrose avant qu'un certain matin il ne croise, au coin d'une ruelle, des policiers affairés autour d’un homme fraîchement saigné à blanc. Mû par une impulsion aussi soudaine qu'irrésistible, il ramasse le portefeuille de la victime et, au nez et à la barbe de l'inspecteur, décide d'enquêter lui-même. Mais l'engrenage se met en branle, et son petit jeu va finir en véritable cauchemar... ...

La résolution à la fin n'est pas le plus intéressant dans le bouquin, mais par contre le déroulement de l'histoire est mystérieusement intéressant.

User avatar
absinthe
ambassador
ambassador
Posts: 7163
Joined: Wed 29 Oct, 2003 16:19
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby absinthe » Sat 30 May, 2009 23:44

Liewen wrote:
absinthe wrote:Contente que cela t'ai plu.
Ca me fait penser qu'il faut que je vois si je peux trouver I heart you, you haunt me sur http://www.bookdepository.co.uk/. :wink:


Petit HS, mais si ça t'intéresse je peux te le prêter :)


Merci pour le prêt :)

J'apprécie tellement que je crois bien que je vais l'acheter ! (j'aime bien avoir les livres que j'aime beaucoup)

Comme tu le disais c'est très facile à lire en vo dans le texte, même pour moi. Je ne l'ai pas encore fini, mais j'adore déjà. je trouve la description des sentiments et des comportements après la perte, d'une justesse incroyable.

edit du 3 juin :
fini hier soir et c'est encore mieux dans la deuxième partie
le fait que cela parte sur un conte fantastique pour finir ancré dans la réalité avec une peinture de ce qu'est la culpabilité face à la perte d'une être cher est très efficace.

Vraiment très touchant et j'adore la forme.

Merci encore Liewen de m'avoir fait décourvrir ce livre

User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27407
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby Chevalier Bayard » Mon 22 Jun, 2009 00:55

Je fais une pause dans Millenium bien que j'ai beaucoup aimé le second tome (plus que le premier moi finalement) pour enfin lire le dernier tome paru en France du Capitaine Alatriste. Je pense que je ferai un topic sur Arturo Perez-Reverte ici un de ces quatre car vraiment c'est un auteur qu'il faut lire !! :)

En parallèle je lis, Pirates, un petit SAS en démarrage de mon marathon "Romans de Gare" et parce que je suis tombé dessus hier alors qu'on faisait les courses avec Liewen. Il va d'ailleurs falloir que je concrétise un peu cette idée de marathon moi ...

Image

En tous cas ben c'est vrai qu'on apprend plein de trucs dans les S.A.S. ! :eek: :D
Image

User avatar
snake
prince
prince
Posts: 8348
Joined: Thu 16 Oct, 2003 12:57
Location: Green Dragon Tavern
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby snake » Sat 04 Jul, 2009 12:02

Aujourd'hui j'ai reçu ça
Image


Tancrède de Hauteville fut l'un des acteurs de la première croisade, un chevalier normand entraîné par son oncle Bohémond après le siège d'Amalfi vers la Sainte Jerusalem. Convaincu de se battre pour Dieu et d'étendre le bien sur les royaumes barbares d'Orient, Tancrède va vite comprendre que le royaume de la conscience qu'il avait imaginé n'est qu'illusion. Entre les massacres perpétrés par ses frères au cœur d'Antioche et de Maara, et les tractations politiques si éloignées du domaine de la spiritualité, Tancrède doute. Bientôt, il sent en son cœur que pour garantir le salut de son âme, il devra choisir un camp qu'il n'aurait jamais cru un jour tolérer, celui de ces infidèles barbares qui se sont bien souvent révélés meilleurs que les chrétiens les plus pieux. Pourtant la route restera hasardeuse et dangereuse au milieu de ce monde nouveau que va découvrir Tancrède.... C'est sur une trame historique que va donc prendre place le nouvel ouvrage d'Ugo Bellagamba. Nouvel œuvre mais surtout premier roman en solo, puisqu'on se souviendra de romans à quatre mains avec Thomas Day tels que L'école des assassins et le Le double corps du roi. C'est donc après son recueil de nouvelles intitulé La Cité du soleil et autres récits héliotropes que le français nous offre ce Tancrède au sein de la désormais fameuse collection de la Bibliothèque Voltaïque des Moutons Electriques. Sous la très belle couverture signée Arnaud Cremet se cache 230 pages d'une uchronie qui force le respect. Uchronie en effet, puisque l'auteur va nous emmener au temps de la première croisade en restituant au lecteur tout le substratum d'une époque faîtes de guerres et de ferveur religieuse. Tancrède, à la base un croisé qui jouera un grand rôle au cours de la première croisade jusqu'à sa mort, deviens sous la plume et l'imagination de Bellagamba un homme en quête de son identité spirituelle et qui finira bien vite par comprendre qu'il doit faire des choix auxquels rien ne l'avait préparé lorsqu'il se trouvera confronté aux massacres perpétrés par les croisés en Terre Sainte. D'identité, il est essentiellement question dans cette œuvre, celle d'un homme qui doit trouver sa place tant physiquement que spirituellement pour ne pas trahir ce qu'il est et ce qu'il veut servir comme idéal. Tout le travail d'Ugo Bellagamba sur ces 230 pages mène le lecteur au travers de la quête identitaire de Tancrède, il invite son lecteur à suivre le cheminement intérieur juste et nécessaire d'un homme qui ne l'est pas moins.

« Voila donc ou nous en sommes lui et moi. Deux rouages sur le point de gripper. Je n'ose formuler l'alternative qui pourrait s'offrir à nous, si nous choisissons la désobéissance. Car que pourrions-nous faire qui soit utile à Dieu ou au Monde, si nous étions sans Foi ni Maîtres, sans armes, sans armée, sans étroits liens avec les acteurs en présence ? »

Servant ce récit par une plume impeccable et juste, quoique par moment trop froide et distante, Bellagamba mêle ici ses préoccupations au travers d'un questionnement sur la religion, la politique, l'identité et l'histoire. C'est une grande érudition qui parcourt d'ailleurs ce texte, une érudition impressionnante et qui forcément en apprendra beaucoup aux lecteurs assoiffés de connaissances sur cette période. On en découvre énormément sur les croisés mais aussi et surtout sur le monde musulman, chiite ou sunnite sans oublier les assassins d'Alamut. Le tout sans être didactique et servant au mieux l'histoire de Tancrède. Ceci empêchera le lecteur de tomber sur un ouvrage trop scolaire, d'autant plus que le livre tient en un nombre de pages qui évite la lassitude. De religions, il est énormément question. Bien entendu, le vocabulaire et verbiage religieux que l'on retrouve à chaque phrase ou presque, que ce soit chez les musulmans ou chez les croisés, peut prêter une certaine lourdeur à l'ensemble. Bienheureusement, tout cela se trouve contrebalancé par les personnages en présence et l'époque qui justifie cet emploi. Dès lors, on peut s'intéresser au fond de l'ouvrage. Au cœur de la réflexion de Bellagamba, on sent poindre les questions centrales que sont la tolérance mais aussi la multiplicité des courants religieux. En effet, on se rend vite à l'évidence que chaque « coté » commet des atrocités et que Turcs ou Francs sont capables de se surpasser dans l'horreur, le massacre d'Antioche restant ,comme celui de Maara, très éprouvant pour le lecteur mais non moins répugnant que le sort réservé au jeune Diogène. On comprend aussi bien vite qu'à l'image de Tancrède et Gaston qui se trouvent en désaccord avec les croisés, le monde des musulmans est multiple et bigarré, non moins instable politiquement que ne l'est le monde occidental. Et tout cela, l'auteur nous le fait réaliser par les notes de Tancrède, du moins les supposées notes retrouvées par l'auteur.

Plus loin encore, Tancrède et son histoire ne sont que le reflet d'un questionnement actuel, celui donc de la tolérance, de la religion mais aussi de notre identité. Tout comme Tancrède, le lecteur doit se demander ce qu'il est juste de faire en son âme et conscience. Ugo Bellagamba, au travers du prisme de l'uchronie, pointe du doigt notre époque et nous interroge sur nos actes et nos croyances. Car aussi efficace soit-elle, l'histoire de notre chevalier normand n'est rien si, tout comme l'Histoire avec un grand H, elle ne sert pas à nous faire méditer sur notre présent. C'est là aussi le tour de force d'Ugo Bellagamba et certainement la plus grande réussite du livre, celle d'être non seulement passionnant et érudit mais aussi intelligent et réfléchi. Des rouages de l'histoire, on dira simplement que Tancrède est le principal et qu'il écrase d'ailleurs de son poids les autres personnages, assez effacés mais qui existent tout de même de façon plus subtile. On retiendra notamment ce frère de cœur de Tancrède, Gaston de Béarn au destin tragique et pourtant si symbolique, tous ces croisés et arabes qui jalonnent le récit ou encore Clorinde, l'amour de Tancrède. Celle-ci offrira un dénouement tragique mais aussi hautement touchant à cette épopée. Au détour des pages d'un vieux manuscrit entretenu par le vieux Tancrède devant les yeux de son « fils », c'est subtilement que l'auteur nous glisse dans l'oreille cette autre « religion » que l'on nommera science en guise d'épilogue...


« Quand je serai grand, je serai philosophe.

- Comme Aristote ?

- Oui, oui. Je serai comme lui. J'aiderai tous les hommes. Même ceux qui prient.

Il ne sait pas ce qu'il dit. Ou alors c'est moi qui n'ai rien compris, et ce, depuis le début de ma vie. »



Critique issue de http://www.scifi-universe.com/critiques/21687-61-tancrede.htm
Image

User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27407
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby Chevalier Bayard » Sun 05 Jul, 2009 01:06

Et ton SAS alors ? :D
Image

User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27407
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby Chevalier Bayard » Tue 14 Jul, 2009 15:51

J'ai fini mon Jimmy Gieu dans la semaine. La voix qui venait d'ailleurs n'est pas désagréable mais pas génial non plus. On se laisse porter par l'histoire mais il n'y a vraiment pas une once de réflexion et le style a bien vieilli. Mais bon, les explications pseudos-scientifiques distillées par les dialogues conservent un charme certain et je ne regrette donc pas de l'avoir lu ;)

Image

Là j'ai attaqué Les anges des ténèbres de Gav Thorpe que je lis dans sa version traduite puisqu'on me l'a passé dans ce format. Petit retour à l'univers de Warhammer 40,000 et au chapitre des Dark Angels en particulier :)

Image

Je n'en suis qu'au début et ça commence plutôt bien (scène d'Inquisi†ion :baskie: ).
Image

User avatar
snake
prince
prince
Posts: 8348
Joined: Thu 16 Oct, 2003 12:57
Location: Green Dragon Tavern
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby snake » Mon 20 Jul, 2009 17:37

Et hop j'ai acheté ça
Image


et ça
Image


Etonnant non ?
Image

User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27407
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby Chevalier Bayard » Mon 20 Jul, 2009 20:45

lol! J'ai adopté le look de circonstance du coup ! :D
Image

User avatar
absinthe
ambassador
ambassador
Posts: 7163
Joined: Wed 29 Oct, 2003 16:19
Contact:

Re: Coin Lecture [>French inside<]

Postby absinthe » Wed 26 Aug, 2009 13:06

Je suis en train d'achever la lecture de Blonde De Joyce Carol Oates.
Image

1er ouvrage pour moi de cet auteur, et c’est une bonne pioche.
Comme l’indique Joyce Carol Oates d'entrée de jeu il ne faut pas considérer ce roman comme une biographie de Marilyn Monroe.
Même si les faits historiques sont là et ont tendance à faire nous faire oublier qu’il ne s’agit pas d’une biographie, le plus intéressant dans ce livre c’est ce que l’auteur imagine être les pensées et les angoisses de l’icône blonde.
On assiste à un quasi dédoublement de personnalité entre Marilyn et Norma Jean : dédoublement issu de la difficulté pour cette femme au corps superbe d’être apprécié en tant qu’être pensant et non pas seulement en tant que morceau de chair faisant fantasmer les hommes, tout en voulant absolument être aimé et n’y arrivant qu’à travers ce corps.
C'est aussi une réflexion captivante sur ce qu'est l'acteur et sa particularité à n'exister qu'à travers le regard d'autrui.
Donc un bouquin très riche, maintenant que j'en suis à la fin je me demande sur quoi je vais enchainer.

User avatar
ROD
knight
knight
Posts: 563
Joined: Tue 05 Jan, 2010 14:15
Location: Avalon

Fahreinheit 451 - Rey Bradbury - 1953

Postby ROD » Fri 05 Mar, 2010 16:44

Je déterre ce Topic pour vous parler d'une oeuvre que vous avez certainement tous lu...Fahreinheit 451 de Rey Bradbury 1953.
4 ans après la parution de 1984 de Georges Orwell, Rey Bradbury vient enrichir l'allégorie d'une société bureaucratique mécaniste.
Une organisation massive simple et stable dont l'objectif est de maintenir un environnement simple et stable régit les Etats-Unis en guerre avec un monde inconnu aux yeux de la population.
Délation, violence, programme télé/radio et tranquillisant rythment le quotidien de chaque individu.

L'individu restreint sa quête du bonheur par des activités sportives et virtuels. La communication marketing et les émissions de divertissements (3D, oreillette radio) constituent l'opium du peuple. Le bonheur est lié à l'éphémère.
Une société agonistique, sans mémoire, ni plaisir, en quête d'émotion est dépeint dans un style littéraire appliqué où la poésie et les métaphores renforcent le contraste entre le modèle et le peintre.

Ecrit dans un contexte de guerre froide, cette oeuvre reste d'actualité aujourd'hui : la communication a fait de grands progrès et les bergers conduisent des troupeaux de plus en plus grands.

10h/jour et 5jour/semaine à enrichir des actionnaires
25 ans d'endettement pour une habitation principale
12min de pub/heure de TV
20% prélèvement à la source + 30% d'impôt sur le revenu + 20% TVA
BHL ou Allègre en donneur de leçon...
Plus de règles et moins de liberté...sauf en ce qui concerne la déréglementation des marchés financiers
les dettes publiques varient entre 70 et 80% de leurs PIB

Bref y-a-t-il un pompier pour brûler sa maison avant 2012 ?

C'était juste un puzzle de mots et de pensées que notre société repose en paix.

Pessimistement vôtre.

Image
Image


Return to “La Librairie Française”



Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests