A propos des OGM

Pour les discussions "de fond", sorties, cinés, etc.
User avatar
Ithil
duke
duke
Posts: 4617
Joined: Mon 20 Oct, 2003 12:25
Location: Paris

Postby Ithil » Mon 12 Feb, 2007 13:20

du neuf (en fait du vieux...) du côté de Monsanto :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 ... 283,0.html
I would rather be ashes than dust! (...)
I would rather be a superb meteor, every atom
   of me in magnificent glow, than a sleepy and permanent planet.
The function of man is to live, not to exist.
I shall not waste my days trying to prolong them.
I shall use my time.
Jack London

User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27410
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

Postby Chevalier Bayard » Mon 12 Feb, 2007 14:19

Ithil wrote:du neuf (en fait du vieux...) du côté de Monsanto :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 ... 283,0.html


Une discussion sur le sujet a aussi démarré sur mon blog avec, et de loin, mon entrée la plus commentée jusqu'à présent (6 commentaires wow !! :D)

=> C'est par là que ça se passe ;)

Je m'auto-cite d'ailleurs, histoire de continuer la discussion ici:

Chevalier Bayard sur Who/Qui ? wrote:j'ai également été surpris ce matin quand l'un de mes développeurs m'a tendu son "20 Minutes" (daté du 12 février) en page 30 m'annonçant: "ton truc c'est un hoax" (comprendre pour les non nerds, un "canular" visant à saturer la bande passante internet et les serveurs mails en étant diffusé au maximum).

Que dit cet article signé "R.B." ? Je cite (fautes et lourdeurs incluses):" Un hoax (canular sur le net) si énorme que même la télévision publique belge RTBF y a consacré un sujet de son journal vendredi soir. L'émission '90 Minutes' sur les dangers des OGM tourne en boucle sur le Web depuis deux semaines (plus de 2,1 millions de clics hier soir sur GoogleVideo). 'Il a été produit par Canal+ mais interdit d'antenne' préveint un e-mail. Totalement bidon : Canal a bien diffusé ladite enquête le 15 novembre 2005. Ni les multiples démentis lancés par Paul Moreira, ex-pilote de '90 Minutes' (sur 20minutes.fr dès lundi dernier), ni les articles de presse n'empêchent le web-pipeau de faire florès. 'Cette histoire folle prouve que le Net est devenu plus puissant que la télé, s'étonne Moreira. Ces millions de gens se sont abîmés les yeux contre 400 000 sur Canal en 2005!'. Le succès de l'estampille 'censure' démontre, une fois encore, la défiance à l'égard des médias 'traditionnels'. Et le manque de méfiance envers le Net.".

Vous en retenez quoi de la lecture de l'article ? Perso je retiens que c'est bidon "parce que ça m'a pas été censuré du tout" ... Aucun démenti sur le contenu de l'émission et une maladresse journalistique absolument navrante ... bon ok c'est 20Minutes aussi. Mais bon ...

User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27410
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

Postby Chevalier Bayard » Thu 15 Feb, 2007 14:58

La directive OGM sera transposée par décret

Le Monde wrote:LLe ministre de la recherche François Goulard a confirmé, mercredi 14 février, lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, la prochaine transposition par décret de la directive européenne de 2001 relative à la dissémination volontaire d'OGM dans l'environnement. Le projet de loi du gouvernement relatif aux OGM, censé transposer cette directive, est donc définitivement enterré. Le texte a été examiné en première lecture au Sénat et voté le 23 mars 2006. Mais aucune date pour son examen à l'Assemblée nationale n'a jamais été fixée. Le 19 octobre, le ministre des relations avec le Parlement Henri Cuq avait, le premier, évoqué la possibilité de transposer par décret ce texte, qui doit définir un cadre de coexistence entre les cultures OGM et conventionnelles. Il avait à l'époque été démenti par François Goulard, qui avait assuré que le projet poursuivrait sa navette.

L'encombrement du calendrier parlementaire est évoqué pour justifier cet abandon. En fait, le projet de loi était contesté au sein même de la majorité. Les débats au Sénat ont montré les réticences des élus. L'UDF s'est abstenue, considérant le texte "trop modeste sur les mesures préventives, dans un contexte d'incertitudes scientifiques et de difficultés économiques des agriculteurs". La plupart des sénateurs, de tous bords politiques, avaient tenté de faire inscrire dans la loi la possibilité de déclarer certaines zones du territoire "sans OGM", notamment les zones où les agriculteurs se tournent vers les productions de qualité (labels, agriculture biologique). Les élus craignent un rejet des consommateurs, hostiles en grande majorité aux OGM.

François Goulard n'a pas précisé le contenu du décret. Il a mentionné un "étiquetage des produits", des "plans de surveillance" et une "durée limite des autorisations", sans évoquer les questions les plus débattues. Quelle information des voisins du champ OGM ? Quelle précision du registre des cultures ? Quelles distances minimales entre les champs pour prévenir les pollutions génétiques, causées par des pollens de plantes OGM transportées par le vent et les insectes ? Quelle indemnisation pour les cultures conventionnelles ou biologiques si ces pollutions ont lieu ? Ces questions se posent dans tous les pays d'Europe. Certains, comme l'Autriche ou la Hongrie, ont fixé des contraintes telles que les cultures OGM sont découragées. Quelque 170 régions, et 4 500 collectivités se déclarent "sans OGM". Mais les règles de libre circulation des biens dans l'Union européenne interdisent de telles initiatives, sauf si tous les agriculteurs de la zone sont volontaires.

Pour CAP 21, le parti écologiste de Corinne Lepage, "les parlementaires se retrouvent privés d'un débat qui relève de leur compétence et de leur responsabilité au regard des enjeux que posent à la société française l'expérimentation, la commercialisation et la dissémination des OGM". L'Alliance pour la planète, une coalition des principales associations de défense de l'environnement, réclame un moratoire sur les cultures OGM avant les semis du printemps. Cinq mille hectares de maïs BT, le seul autorisé en France, ont été cultivés en 2006.

Gaëlle Dupont


Bref le mode "brouillard" reste d'actualité...

User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27410
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

Postby Chevalier Bayard » Tue 20 Feb, 2007 12:00

=> Greenpeace dénombre un nombre record de disséminations d'OGM dans le monde en 2006

Le Monde wrote:L'association écologiste internationale Greenpeace a affirmé, lundi 19 février, avoir recensé en 2006 un nombre "record" de cas de "contaminations" de l'agriculture conventionnelle par des organismes génétiquement modifiés (OGM). Greenpeace dénombre 24 cas de"disséminations involontaires, plantations illégales et dommages à l'agriculture liés aux cultures OGM" sur la planète, contre un précédent record de 21 dénombré en 2005.

Arnaud Apoteker, chargé de la campagne OGM de Greenpeace France, commente, dans un communiqué : "Voilà qui prouve bien que plus les cultures OGM se développent, plus elles contaminent les autres cultures et l'environnement."  Le cumul des disséminations depuis dix ans représente 142 cas, note Greenpeace dans un rapportréalisé conjointement avec l'ONG britannique Genewatch.

DIX CAS EN EUROPE EN 2006, DONT DEUX SPÉCIFIQUES À LA FRANCE

Sur les 24 cas recensés en 2006, Greenpeace en relève dix sur le territoire de l'Union européenne, dont deux spécifiques à la France. L'un d'eux concerne les semences de maïs conventionnel d'importation, dont près du quart contenait des traces d'OGM en 2005, selon un rapport confidentiel du ministère de l'agriculture, révélé par Le Monde le 20 septembre 2006.

Arnaud Apoteker affirme : "De plus en plus d'agriculteurs achètent à leur insu des semences contaminées et se retrouvent à cultiver du maïs OGM." Le maïs transgénique est le "plus contaminant", affirme Greenpeace, selon laquelle cette culture a été impliquée dans 50 épisodes de contamination depuis dix ans, dont sept en 2006.

Dix ans après que l'on a commencé à cultiver à grande échelle les plantes transgéniques en Amérique du Nord, elles couvrent 102 millions d'hectares dans le monde en 2006, soit 13 % de plus qu'en 2005, selon les semenciers producteurs d'OGM. Cela représente près de 7 % des terres arables de la planète. En 2007, au moins 30 000 hectares de maïs transgéniques pourraient être cultivés en France, contre 5 000 hectares en 2006 et moins de 1 000 hectares en 2005, estime-t-on chez Limagrain, la maison mère du semencier Vilmorin.


Et de façon plus "locale": La France ouvre une consultation pour de nouveaux essais OGM

Le gouvernement français ouvre une consultation publique en vue de la mise en place en France, en 2007, de quatorze nouveaux projets d'essais de cultures OGM en plein champ dont douze de maïs.

Il donnera son feu vert sur ces programmes expérimentaux à l'issue de la consultation organisée sur un site internet, www.ogm.gouv.fr, jusqu'au 13 mars 2007.

En 2006, les 17 projets mis en consultation dont 16 pour du maïs transgénique, avaient tous été acceptés.

Le ministère de l'Agriculture précise dans un communiqué, que les 14 nouveaux dossiers déposés auprès de ses services ont fait l'objet d'"une évaluation relative aux risques pour la santé et l'environnement par la Commission du génie biomoléculaire".

Des études de faisabilité technique sur le terrain ont été réalisés et les maires des communes proposées comme sites d'implantation ont été informées, ajoute-t-il.

Le ministère fait valoir que ces expérimentations permettent à la recherche de progresser dans les domaines agronomique, environnemental et aussi du traitement de certaines maladies humaines comme le cancer ou la mucoviscidose.


Return to “Le Café Klatsch”



Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest