"Caption Competition" avec la Police

Pour les discussions "de fond", sorties, cinés, etc.
User avatar
Chevalier Bayard
semi-god
semi-god
Posts: 27410
Joined: Tue 03 Dec, 2002 10:31
Steam ID: chevalierbayard
PSN ID: ChevalierBayard
Xbox Live ID: ChevalierBayard
Location: Winonist cyber-archbishopric
Contact:

"Caption Competition" avec la Police

Postby Chevalier Bayard » Thu 15 Mar, 2007 00:34

avec une spéciale dédicace à Apatride, toujours à se demander "mais que fait la Polie ???"

Ben voilà, on a trouvé.

<table align="center"><tr align="center"><td align="center">Image.

Après le scoot' du fiston Sarko à Neuilly, la Police retourne dans les banlieues. "Nous mettrons tous les moyens en oeuvre pour retrouver la selle du petit Aboucar" s'est engagé le sinistre de l'intérieur...


à vous pour d'autres légendes ... :D :D
Image

User avatar
Yomghee
marquess
marquess
Posts: 3247
Joined: Sat 08 Feb, 2003 15:06
Location: Yommidays oh Yommidays
Contact:

Postby Yomghee » Tue 27 Mar, 2007 17:40

"Avec le nouveau velo playschool , toi aussi tu peut slalomer entre les playmobils"

User avatar
Bradaviel
prince
prince
Posts: 9731
Joined: Wed 29 Oct, 2003 13:23
Location: Ire-land

Postby Bradaviel » Tue 22 May, 2007 07:23

un pti message d'un de mes vieux amis, gendarme d'élite :
> : LA  MORT  DU  GIGN
>
> Notre hiérarchie vient donc officiellement de décréter qu’au 1^er
> septembre 2007, le GIGN allait passer d’une poignée d’hommes (dont une
> soixantaine d’opérationnels), à presque 400 personnes, voire d’avantage
> dans un avenir pas si lointain…
> A titre personnel, je voulais remercier toute une chaîne hiérarchique
> allant du Directeur de la Gendarmerie au GSIGN, et désolé si j’en oublie
> au sein de notre propre unité (sûrement par intérêt personnel, mais
> heureusement, ils sont très peu nombreux voire marginaux) :
> Merci d’avoir pris en compte la dimension humaine d’une «
> restructuration » du GIGN. Le GIGN était pour une évolution mais
> personne n’a été entendu.
> Merci de nous faire comprendre que nous ne sommes que des hommes faits
> pour nous faire trouer la peau, ne pas réfléchir, aller au carton et
> c’est tout.
> Merci d’oublier l’ « âme » du GIGN, son histoire, son vécu, sa famille
> et de jeter tout cela aux WC.
> Merci de nous dire que le GIGN « ne nous appartient pas ». Il ne vous
> appartient pas plus, mais vous avez les barrettes et les étoiles, donc
> vous décidez pour nous. C’est, ma foi, bien normal puisque nous ne
> sommes pas très intelligents (Cf.- le 2^ème remerciement). Je croyais
> pourtant que c’était ma passion, mon but dans la vie, ma conception de
> l’épanouissement professionnel.
> Merci de nous faire croire que cette restructuration est faîte pour
> contrer la police et certaines autres unités dans le cadre des prises
> d’otages massives. Il est évident que ça n’est pas du tout pour « mettre
> la main » sur le GIGN, contrôler cette unité d’ « incommandables aux
> cheveux longs », prendre pied dans les locaux de cette unité, les mettre
> au pas à moyen terme, casser ce cocon ou l’on se sent si bien, en faire
> un régiment en quelque sorte. Il est vrai qu’avant, vous n’aviez pas le
> commandement, vous n’aviez que l’unité d’élite. Maintenant que vous avez
> les deux, ça ne vous plaît guère,
> Merci de nous dire que nous avons de grandes opportunités de carrière :
> passer adjudant ou plus. Il est vrai qu’en rester gendarme et sauver des
> vies, et passer de grade en restant à votre botte, notre choix est vite
> fait.
> Merci de nous démontrer que nos valeurs comptent pour vous en donnant
> notre insigne à tout le monde. Là encore, du sang n’a pas coulé pour
> notre macaron, il n’a a priori aucune valeur à vos yeux.
> Et enfin, un très très grand merci à nos grands « décideurs à notre
> place » pour avoir oublié bien vite que des gars du Groupe sont morts
> pour le GIGN, en portant ce bout de tissu que vous voulez donner à plus
> de 400 personnes. Une pensée pour toi, Frédo, qui doit suivre cette
> histoire avec ton joli sourire en coin. Ils t’ont déjà oublié, nos
> grands « décideurs à notre place » : c’est vrai que tu es parti il y a
> tellement longtemps, un peu moins de trois mois, le 19 janvier dernier.
> On a beau leur dire, ils n’écoutent pas.
> J’oublie sûrement de nombreux remerciements et je tiens à m’en excuser :
> il y aurait encore tellement de choses à dire sur ce que vous êtes en
> train de faire et d’officialiser avec tellement d’engouement, de ferveur
> et de joie, à savoir :
> LA MORT DU GIGN
The Blog is Dead : mots du mort


Return to “Le Café Klatsch”



Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 5 guests